170 espèces d’animaux nommées d’après le Roi Léopold III et la Reine Astrid

ACHETEZ VOS TICKETS EN LIGNE

TICKETS !

 

Mesures à suivre lors de votre visite

1. Potamotrygon leopoldi (Karelj, Wikimedia Commons)
24/11/2021
170 espèces d’animaux nommées d’après le Roi Léopold III et la Reine Astrid
post by
Reinout Verbeke

Deux taxonomistes de notre Institut (biologistes spécialisés dans la détection, description et la classification des espèces) ont trouvé dans nos collections et dans des bases de données 170 espèces d’animaux qui doivent leur nom au Roi Léopold III et à la Reine Astrid. C’est la passion de ce couple royal pour les sciences naturelles et leur soutien à la recherche scientifique qui leur a valu autant d’espèces à leur nom.

Lorsqu’un scientifique découvre et décrit une nouvelle espèce, il doit lui donner un nom officiel. Ce nom unique en Latin doit être repris avec le spécimen-type (sur base duquel l’espèce a été décrite) dans une collection publique, pour permettre à d’autres scientifiques d’étudier à leur tour ce spécimen. L’identification précise des espèces est importante notamment pour leur protection et leur conservation.

Celui qui décrit une nouvelle espèce peut choisir son nom en respectant certains règles officielles. Souvent, son lieu d’origine ou certaines de ses caractéristiques typiques inspirent le nom comprenant deux parties (nom générique et nom spécifique). Parfois, d’autres scientifiques, des personnalités ou encore des personnes qui ont été importantes dans le monde de la recherche, reçoivent une mention d’honneur via cette appellation scientifique.

Plante, raie, gecko, insectes, …

C’est de cette manière que la Famille royale belge a souvent été remerciée par les scientifiques, tout particulièrement le Roi Léopold III et sa première épouse, la Reine Astrid. Deux de nos biologistes ont fouillé les collections belges, les bases de données mondiales et les catalogues : ils ont pu lister 170 espèces, parmi lesquelles 144 sont nommées d’après le Prince/Roi Léopold III et 26 d’après la Princesse/Reine Astrid. Parmi d’autres, on compte une raie, un gecko, deux coraux, deux étoiles de mer et surtout beaucoup de papillons, des coléoptères et des araignées (voir le top 5 en photo), mais aussi une seule plante et une seule algue.

Le couple royal avait un intérêt marqué pour la nature et pour la recherche sur la nature. Ils ramenaient de leurs voyages des spécimens destinés à être étudiés par des taxonomistes belges et étrangers. Après la mort tragique de la Reine Astrid en 1935, le Roi Léopold continua à étudier et à documenter la nature. Les spécimens en provenance du monde entier ont joué un rôle important dans le développement de nos collections. Dans les années 1920 et le début des années 1930, ses exemplaires venaient surtout du Congo belge. Par la suite, il en ramenait plutôt de l’Asie du Sud-Est (Indonésie) et de l’Amérique du Sud.

Fonds Léopold III

Cette passion pour l’étude et la conservation de la nature est perpétuée à travers le « Fonds Léopold III pour l’Exploration et la Conservation de la Nature », fondé en 1972. Le Fonds stimule la recherche sur la biodiversité hors d’Europe et a déjà contribué à financer près de 400 expéditions qui ont depuis mené à 1 500 publications scientifiques.

Sur la façade de notre tour des collections, on peut encore aujourd’hui admirer des ornements rendant honneur à Léopold III. En effet, l’emblème du Roi y est représentée plus de 1000 fois : trois lignes verticales et un double L surmonté de la couronne royale en feuille d’or.

Plus de détails sur les espèces nommées après le couple Royal dans la revue spécialisée Bionomina

Categories: Collections
S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top