L’odyssée du Cygne de Bewick : suivi en ligne de la toundra de Russie aux zones côtières de la mer du Nord

ACHETEZ VOS TICKETS EN LIGNE

TICKETS !

 

Mesures à suivre lors de votre visite

Cygnes de Bewick, Lapscheure (Belgique). Image: D. Vangeluwe/IRSNB
08/11/2021
L’odyssée du Cygne de Bewick : suivi en ligne de la toundra de Russie aux zones côtières de la mer du Nord
post by
Kelle Moreau

Mystère dans le monde du Cygne de Bewick ! Au cours des 15 dernières années, les effectifs dénombrés dans les zones d'hivernage traditionnelles des pays riverains du sud de la mer du Nord ont diminué d'un tiers, tandis que dans le delta de l'Evros (Grèce-Turquie), une nouvelle zone a été colonisée où les effectifs ont atteint 9000 individus en février 2018. Quelle est l'origine des cygnes dans cette nouvelle zone ? Quelles sont leurs voies de migration ? Et y a-t-il un lien avec le déclin dans la région de la mer du Nord ? Le programme international "L’Odyssée du Cygne de Bewick" espère répondre à ces questions, entre autres en équipant d’émetteurs GPS des Cygnes de Bewick. Les migrations de ces oiseaux peuvent être observées en ligne sur une application géographique.

Le Cygne de Bewick Cygnus bewickii est la plus petite espèce de cygne au monde. Il se reproduit uniquement dans la toundra de Russie. Cependant, les conditions climatiques hivernales ne permettent pas à herbivore comme le Cygne de Bewick de rester dans sa zone de nidification toute l'année et l'obligent donc à entreprendre de longues migrations. Traditionnellement, ces migrations conduisent les Bewick vers trois zones d'hivernage très éloignées les unes des autres : la région de la mer du Nord, les rives sud de la mer Caspienne et le sud-est de la Chine et du Japon. Toutefois, en 1997, une quatrième zone d'hivernage a été découverte dans le delta de l'Evros en Grèce et en Turquie, l'un des marais côtiers les plus magnifiques de la Méditerranée.

Depuis cette découverte surprenante, le nombre de cygnes de Bewick hivernant dans le delta de l'Evros est passé à 9000, ce qui est très inhabituel si l'on considère que de nos jours, les déclins et les extinctions d'espèces sauvages sont plus souvent annoncés ... Mais y a-t-il aussi de mauvaises nouvelles ? En effet, le nombre de Cygnes de Bewick hivernant dans le nord-ouest de l'Europe a diminué d'un tiers entre 1995 et 2010. Dans les pays de la mer du Nord, la population hivernale est désormais estimée à moins de 21 000 individus (contre environ 30 000 individus il y a une quinzaine d'années), et la tendance négative semble se poursuivre.

Des mystères de migration et d’hivernage

Les raisons de la diminution du nombre de Cygnes de Bewick hivernant dans la région de la mer du Nord ne sont pas exactement connues. Parmi les faits inquiétants qui peuvent y contribuer, citons le nombre relativement faible de jeunes par rapport aux populations hivernants en Chine et en Grèce, les preuves d'une pression de chasse illégale malgré la protection stricte de l'espèce en Europe et en Russie (une étude anglaise a montré que près d'un Cygne de Bewick sur quatre contenait des plombs de chasse), et les observations de changements fréquents du type de nourriture (liés aux activités humaines, par exemple pâturage, betteraves, pommes de terre, maïs).

Mais l'apparition des Cygnes de Bewick dans le delta de l'Evros est complètement entourée de mystère ! De quelles zones de nidification sont-ils originaires ? Quelle route empruntent-ils entre l'Arctique et la Méditerranée orientale, et quelles sont les aires de repos importantes entre ces deux régions éloignées de près de 4000 km ? Les Cygnes de Bewick sont-ils fidèles à une zone d'hivernage particulière ou existe-t-il un lien entre le déclin autour de la mer du Nord et l'augmentation dans le delta de l'Evros ? Les suivis par émetteurs GPS débutés en 2015 nous ont appris qu'au moins une partie des cygnes hivernant dans l'Evros se reproduisent sur la péninsule russe de Yamal. Par ailleurs, des observations occasionnelles dans le delta de l'Evros, de Cygnes de Bewick bagués le long de la mer du Nord indiquent que certains d'entre eux sont capables de changer de zone d'hivernage, mais le nombre d’observations est trop faibles pour tirer des conclusions valables.

Suivi en ligne des cygnes de Bewick

Le programme "L'Odyssée du Cygne de Bewick", qui a débuté en 2015, vise à contribuer à la résolution de ces questions. Dans le cadre de ce programme, des Cygnes de Bewick sont bagués et équipés d'émetteurs GPS/GSM, tant dans les zones de nidification de Russie que dans les zones d'hivernage en Belgique.

Partager ces données avec le grand public est pour nous essentiel ! Les migrations des Cygnes de Bewick marqués peuvent être visualisées en ligne sur une application géographique. Actuellement, les itinéraires de migration de 23 cygnes de Bewick, qui ont été bagués en Belgique au cours des 3 derniers hivers, peuvent y être consultés. Les itinéraires des cygnes marqués sur différents sites en Sibérie arctique (Yamal et Pechora) seront bientôt ajoutés pour donner une image complète des migrations très étonnantes de cette espèce, dont les stratégies évoluent clairement.

Les données sont mises à jour chaque semaine. Toutefois, aucune mise à jour n'est effectuée de la mi-mai à la mi-septembre, car les cygnes se reproduisent ou passent l'été dans la toundra de Russie, où ils sont hors de portée des réseaux GSM. Toutefois, les données de localisation GPS sont stockées dans l'émetteur et sont diffusées dès que les cygnes sont à nouveau en contact avec le réseau GSM.

Utilisation de l'application géographique

Pour consulter les données, connectez-vous sur odnature.naturalsciences.be/bebirds, puis cliquez sur la phrase "Suivez la migration des oiseaux équipés d'une balise GPS via notre application géographique". Vous verrez alors une carte interactive. La ligne supérieure indique la date de la dernière mise à jour. En cliquant sur l'icône "informations", vous trouverez une description du programme et la liste des partenaires. En cliquant sur l'icône "couches" puis sur le triangle de la ligne "L'odyssée du Cygne de Bewick", vous pouvez visualiser les caractéristiques de chaque cygne suivi par le code unique de son collier émetteur. En cliquant sur l'icône "filtre", vous pouvez récupérer la visualisation du parcours d'un cygne particulier. Pour ce faire, saisissez le code du collier émetteur dans la case "collier" puis cliquez sur "fermer" en haut à droite de la page. L'icône "time manager" vous permet de sélectionner une période de temps tout en sélectionnant un cygne particulier.

Organisation

Le programme "L'Odyssée du Cygne de Bewick" et l'application web visualisant les mouvements des Cygnes de Bewick marqués sont le fruit d'un effort conjoint de l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB) et de l'Institut d'Ecologie et d'Evolution A.N. Severtsov (Académie des Sciences de Russie), en collaboration avec le Centre de Recherche des Sciences Eco-Environnementales (Académie des Sciences de Chine), l'Institut de Recherche Forestière (Fondation Nationale de Recherche Agricole Hellénique), le Groupe d'Etude des Oies, Cygnes et Canards d'Eurasie du Nord, et l'Autorité de Gestion du Delta de l'Evros.

Ce travail de prospection, d'observation, de baguage et d'équipement en émetteurs, de gestion, d'analyse et de présentation des données, et d'organisation du site web est bien sûr un véritable travail d'équipe ! Merci à tous, de Salekhard à Bellem, de Tielt à Moscou, de Pékin à Oud-Turnhout et Merksplas, de Damme à Surgut, d'Alexandroúpolis à Veurne, d'Ottignies à Thessalonique !

S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top